Le site du Théâtr'enfant

L'organisation

Lieu d’expé­ri­men­ta­tion

Le fes­ti­val ESCAPADE existe grâce à la soli­da­rité de dif­fé­ren­tes énergies. Cette soli­da­rité a per­mis la mise en place d’un pro­jet consé­quent qui deman­dait un tra­vail de pré­pa­ra­tion en amont, une pré­sence « des peti­tes mains » pen­dant toute la mani­fes­ta­tion mais aussi sur le mon­tage et le démon­tage tech­ni­que.


Le groupe Théâtr’Ado

Traditionnellement les jeu­nes comé­diens du Théâtr’ado par­ti­ci­pent à l’orga­ni­sa­tion d’ESCAPADE. Cette fois encore, les 16 ado­les­cents ont pris en charge dif­fé­rents points du pro­jet.

La com­mu­ni­ca­tion :

Avant le fes­ti­val

Il s’agis­sait pour eux de sus­ci­ter l’envie du public, de l’inter­pel­ler. Pour cela deux métho­des ont été mise en place par le Théâtr’Ado.

La pre­mière consis­tait à répon­dre aux diver­ses inter­views radio­pho­ni­ques ( Radio France Bleu Creuse, Radio Vassivière).

La seconde impli­quait un contact plus direct avec le public. Pour créer ce contact, les ado­les­cents ont choisi d’ame­ner le théâ­tre dans les rues… à Guéret et Bourganeuf… les jours de mar­ché. Alors que cer­tains inter­pré­taient une scène, les autres dis­tri­buaient des tracts, déam­bu­laient en « Homme Sandwich » ou avec de gran­des pan­car­tes annon­çant le fes­ti­val.

Pendant le fes­ti­val

Rédaction du « jour­nal du fes­ti­val » : cha­que jour une équipe d’appren­tis jour­na­lis­tes avait l’oppor­tu­nité de pren­dre la parole, de réa­gir sur le fes­ti­val à tra­vers « le Pinoc déchaîné », petit jour­nal dis­tri­bué gra­tui­te­ment sur le site d’ESCAPADE.

L’accueil des trou­pes

Les jeu­nes du Théâtr’ado avaient pour mis­sion d’accueillir les trou­pes et de les gui­der lors de leur arri­vée sur le site le 4 juillet.

L’orga­ni­sa­tion du fes­ti­val

L’accueil du public

Une équipe de qua­tre jeu­nes par­ti­ci­pait à l’accueil du public en billet­te­rie et à l’entrée du cha­pi­teau. Une équipe de six jeu­nes a pris en charge l’accueil et le ser­vice à la buvette du fes­ti­val le lundi 7 juillet.

L’enca­dre­ment des ate­liers Une équipe de qua­tre jeu­nes avait pour mis­sion d’aider à l’orga­ni­sa­tion de l’ate­lier marion­nette. Certains géants néces­si­taient la pré­sence de plu­sieurs jeu­nes en plus de la marion­net­tiste afin que tous les enfants pré­sents puis­sent par­ti­ci­per acti­ve­ment à la mani­pu­la­tion.

L’entre­tien des bâti­ments d’héber­ge­ment

Les jeu­nes du Théâtr’ado ont aidé à la mise en état des locaux avant l’arri­vée des trou­pes et après leur départ.


Article précédent :

Article suivant :


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Accueil | Mentions légales Réalisation: deambulations.eu
© Théâtr'enfant 2008-2009